Çok güzel! De Tatvan à l’Arménie.

Çok güzel! De Tatvan à l’Arménie.

Après un voyage en bus de nuit mouvementé (déchargement des vélos à chaque arrêt, contrôle de police avec fouille des sacoches à 4h30 du matin), nous arrivons à Tavtan à 6h du matin. La vue sur le lac et les montagnes culminant entre 3000m et plus de 4000m d’altitude est magnifique, mais, il fait -9°C et la route est gelée…


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Suite à quelques glissades, on repousse notre départ de quelques heures en attendant que le soleil fasse son œuvre.  La route jusqu’à Van sillonne dans des vallées secrètes (passages magiques où, encerclé de montagnes, on découvre une route cachée qui nous évite une grosse montée) offrant des points de vue sur le lac et son île dotée d’une église orthodoxe Arménienne. Même si nous ne ressentons pas trop le froid, il est à noter, tout de même, que c’est la première fois que mes dérailleurs avant et arrière gèlent pendant que je roule…

DSC00207

L’accueil des Kurdes (dans cette région, ils sont Kurdes avant d’être Turcs) est toujours aussi formidable.  Dès le premier jour nous sommes invités 2 fois à manger. La plupart du temps, le feeling passe bien (on communique avec nos bases de Turcs (Çok güzel à tout va, qui veut dire très bien/beau/bon) et les mains), mais certaines fois, on ne se comprend pas du tout , et c’est un peu rageant/ gênant de manger devant toute la famille sans arriver à communiquer et partager. Heureusement même dans ces moments là, les visages sont souriants.

Dans les villes de Van et Kars, nous avons été accueillis par des couchsurfing et warmshower turques (Selcuk et Batikan) et kurdes (Taylan, et tous ces amis) avec qui nous avons pu découvrir le soirées turques, échanger sur leur pays et sur leur inquiétude concernant le résultat du référendum pour le renforcement du pouvoir d’Erdogan (on a vu une propagande impressionnante pour le oui (« Evet ») par le biais de camions publicitaires dans les rues de toutes les villes turques).

DSC00290 (2)

De Van jusqu’à Kars, nous pédalons sous le soleil entre 1700m et 2600m d’altitude,  entre les lacs gelés, les montagnes enneigées, jusqu’à découvrir le grandiose palais Ottoman d’Ishak Pasa et le majestueux mont Ararat (5137m). Sur les petites routes et pistes toujours agréables, on apprendra que les descentes sont quelque fois plus physiques que les montées (à cause de la boue)…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On se rapproche aussi petit à petit de l’Arménie. Kars est une ville où l’on ressent les différentes cultures: Arménienne, Russe et Turque, notamment à travers l’architecture . A proximité, se trouve la ville d’Ani, qui fût autrefois la capitale de l »Arménie et dont il ne reste que quelques églises.

DSC00293

DSC00302

La présence importante des militaires (toujours surpris et souriants à notre égard) nous rappelle que l’on est proche de régions sous tension ou anciennement sous tension (Syrie au sud, anciennes actions du PKK pour l’indépendance du Kurdistan, frontière Arménie / Turquie fermée en raison des relations conflictuelles entre les 2 pays, notamment à cause de la négation du génocide Arménien par la Turquie). Du coup, pour passer en Arménie, nous faisons une escapade d’un jour en Géorgie.

C’est fou comme en 10 km et un passage de frontière, le monde peut changer: alors que le paysage était aride, on découvre des plantations de sapins; dans les villages, les maisons à toit plat ont été remplacées par des maisons à toits inclinés, les mosquées par des églises orthodoxes et les minarets par des clochers. L’alphabet est différent. Les Hommes aussi ont changés: les faciès sont maintenant de type caucasien, les femmes ne portent plus de voiles… Même les chiens ne nous courent plus après…

Prochaine destination: l’Arménie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

3 réactions au sujet de « Çok güzel! De Tatvan à l’Arménie. »

  1. Merci pour ces photos somptueuses et ce bel article on se croirait avec vous … les gens ont l'air trop gentils et les montagnes enneigées superbes ! Cela doit être trop bon ce qu'ils vous offrent que ce soit alimentaire ou les échanges.

    Bises Kiko et Vero

  2. Merci pour les photos et les commentaires; vraiment super; grace à eux on a un peu l'impression de voyager avec vous sans effort et sans avoir besoin de mettre les mitaines ….!!

    Dommage que je n'arrive pas à "coller" de photos dans vos routes"in" sinon tu aurais pu voir l'évolution de toi en bivouac et sur un vélo ….

    Bonne route et à bientôt pour de nvelles aventures.

    nb: tu as perdu ton casque ? Ton oncle de Poilly te dirais que c'est une chose à ne pas oublier !!

  3. les photos sont top !

    très sympa de lire ton article au ptit dèj avant la journée de boulot. certains diront que vous avez de la chance, d'autres diront que la chance ça se provoque…

    c'est bon ce que vous mangez?

    La question que tout le monde va se poser… t'as fait comment pour dégeler ton dérailleur? en mode "les bronzés"?

    Bon courage à vous 2 pendant que melle Marina fait du tourisme en famille

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.