Hoşgeldiniz! D’Istanbul à la Cappadoce

Hoşgeldiniz! D’Istanbul à la Cappadoce

Accueilli à Istanbul par Romain et nos chaleureux hôtes, Mustafa, Zahide, Bilge et Smile, je me suis tout de suite senti le bienvenu en Turquie. Les premiers jours furent consacrés à la visite d’Istanbul:  découvrir la grande Mosquée Bleue, la Basilique Sainte Sophie, traverser le grand Bazar, le parc du palais de Topkapi, longer le Bosphore et flaner dans la corne d’or. Impressionant.

Mais le plus étonnant dans cette ville, c’est sa diversité et ses contrastes: on peut voir côte à côte une mosquée et une basilique, un immeuble flambant neuf et des maisons délabrées en plein centre ville, une femme en voile intégral et une femme en talons hauts, un papi avec son chapelet et son smatphone…Et tout fourmille de manière très naturelle.

 

Pour éviter la sortie d’Istanbul, et avec les conseils avisés de Zahide, nous décidons de quitter Istanbul avec un ferry en direction de Mudanya pour traverser l’Anatolie Occidentale en direction de la Cappadoce..

On pédale alors dans des vergers d’Oliviers à travers les petites routes, et chemins, jusqu’à Bursa. Derrière chaque colline se cache un village que l’on découvre grâce à son ou ses minarets. A partir de Bursa, on quitte ces paysages méditerranéens pour commencer à grimper dans la montage, avec en ligne de mire Uludag, un sommet à 2543m.

Les paysages deviennent plus alpins. On passe alors de vallée en vallée entre 900m et 1400m d’altitude. Le soleil et les somment enneigés rendent les paysages magnifiques.

Mais ce qui nous réchauffe le coeur, c’est surtout la gentillesse et l’accueil des Turcs.

Dans chaque village, en face de la mosquée, 3 ou 4 papis sont assis sur un banc et nous accueillent étonnés, avec le sourrire, à grand coup de « Mehraba » et nous invitent à prendre le thé dans la çai house. Dans ces cafés règnent une atmosphère calme et apaisante; on s’ y sent tout de suite comme chez soi. Composé à 100% d’hommes, certains refont le monde, pendant que d’autres jouent aux cartes (au Batak), ou au Okey (sorte de Rumicube).

Beaucoup de petites attentions nous touchent: un matin, par exemple, nous nous arrêtons dans une boulangerie à Kutaya. Le patron, Yuksel, après nous avoir offert le thé et des petits pains, décide de prendre 2 heures de son temps pour nous faire visiter la ville. Il nous guide et nous explique tous les points d’intérêts de la ville, en Turc, mais comme par magie nous semblions nous comprendre…

Et les exemples de ce genre sont nombreux: des plats cuisinés offert pendant nos pique-niques, des chocolats offerts par un caissier, des éboueurs qui s’arrêtent pour nous transporter en camion poubelle lors d’une grosse averse jusqu’à la prochaine çai house… Et toujours des sourires.

Notre rythme de vie est calé sur les appels à la prière des muezzins. La première entre 6 et 7h nous réveille et celle de 20h30, coincide souvent avec notre entrée dans la tente. On se rapproche de la Cappadoce, en passant la vallée Phrigienne (près d’ESkisehir) dans laquelle on a pu admirer des constructions datant d’environ 1000 an avant JC. On traverse ensuite sur un grand plateau à 1000m d’altitude sur lequel nous pédalerons environ 300km. Plus nous allons vers l’Est, plus les paysages deviennent arides et plus le temps se refroidit.

La nature nous rappelle d’ailleurs à quel point nous sommes petit. Sur ce plateau, un jour, nous avons le vent contre nous: journée éprouvante avec 65km de parcourus (1h pour faire une ligne droite de 10km malgré les efforts de Romain qui se bat et me sert de loco). Le lendemain, le vent est dans notre dos: 135km sans forcer…

On longe un lac salé que nous ne verrons hélas pas (ce n’est pas la saison) et visitons le plus grand caravaserai de Turquie, lieu de halte des marchands de la route de la soie, à Sultanhani. .

Et puis, nous arrivons en Cappadoce: merveille géologique où les rivières ont creusé des canyons (comme la vallée d’Ihlara) et formé des cheminées que les hommes ont intelligemment exploitées pour construire leur maisons et leurs églises. La neige et le soleil sont venus en plus embellir le paysage…

Après quelques jours de repos chez notre hôte, apprenti guide Hakan, on finit notre escapade en Cappadoce vers Kayseri où l’on pédale avec des amis cyclistes néerlandais Ruben et Juul.

La suite: direction Tatvan…

 

20 réactions au sujet de « Hoşgeldiniz! D’Istanbul à la Cappadoce »

  1. Notre Ben un vrai reporter avec de belles photos qui nous font réver !!

    Profitez en bien et ramenez nous de beaux récits

    A bientôt sur votre blog nous avons hâte de vous lire

    Marraine et Patchouli

  2. Hello les cyclistes!!

    Bravo pour vos photos et commentaires. Je "like" celle des montgolfières sur la neige.

    Votre copine Mara est dans les startings blocks et ne demande qu'à s'envoler . Nous démarrons avec elle lundi direction Téhéran.

    See you. Have a nice trip.

    Des bisous de Florence , Mara's mother.

     

  3. Superbe les photos, celles avec la neige sont assez incroyable. Ca a l'air vraiment magnifique le coin là-bas.

    Et comme l'a dit Malu : le CODE !

  4. Un vrai don pour la narration ce Ben.

    Il en est presque émouvant…

    BOn courage pour vos 4 mollets et prenez en plein les yeux.

    Ps: pensez à faire le tri des photos au fur et à mesure sinon…

     

  5. Merci à vos jeunes mollets en ballade pour ces commentaires et photos.

    Benoit, tu décrits exactement le sentiment que j'avais eu en passant quelques jours à Istanbul en…1993 ou 1992, je suis plus certain de la date…..

    Le grand bazar, la mosquée bleue, la basilique Saint-Sophie, la corne d'or, le raki…tu ravives des souvenirs qui ne demandaient qu'à ressurgir…

    Bonne route et à bientôt.

    Derniere compet de ski de la saison pour nous demain 25/03.

  6. Vraiment cool d'avoir de tes nouvelles, avec de belles photos en plus!

    En tout cas, c'était vraiment plus intéressant à lire que ton rapport d'essais sur le retard de coupure de TW1/2.. 😉

    Continuez bien!

  7. Quelle belle aventure!

    Et quel plaisir de pouvoir suivre votre périple et de rêver en découvrant ces magnifiques photos!

    Un grand bonjour du Québec…. Thérèse et Claude 

  8. Bravo pour ce récit!

    J'en connais une qui a déjà les pieds sur les pédales !!! Et on ne risque pas de la retenir !!

    Amicalement

    Guy

  9. Superbes photos et article c'est vraiment sympa de partager et de voir les choses avec un autre oeil mais cela nous fait également rêver !!! La cappadoce sous la neige superbe. Merci pour tout ça bises Vero & Kiko ( les parents de Roro )

  10. waouh ça fait rêver de vous suivre, on attendait avec impatience des photos et commentaires et on est gâté!

    j'ai déjà hâte des prochaines nouvelles.BIG BISOU  à BEN et bonjour à Romain.

  11. Aurais aimé ça dans ma jeunesse faire ce genre de périple.

    Vraiment un beau projet ….

    Faites nous encore réver en nous faisant partager (régulierement !!) votre voyage.

    Bises.

  12. Ahah c'est marrant de lire nos petites aventures racontées par un autre que soit ! Joli petit article qui retrace bien ces chouettes premières semaines en Turquie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *