L’Arménie.

L’Arménie.

Après un bref passage d’une journée en Géorgie, nous entrons sur le territoire Arménien. Cette fois-ci, nous ne ressentons pas de gros changement à la frontière, hormis l’alphabet (encore un nouveau) et la langue.

Coincé entre la Géorgie, la Turquie, l’Azerbaïdjan (des 2 côtés), et l’Iran , l’Arménie est un tout petit pays (plus petit que la région Rhône Alpes), que nous avons traversé du nord au sud (environ 800km). C’est surtout un pays très montagneux (90% du territoire est à plus de 1000m d’altitude) qui m’ a fait chanté: pas du Charles Aznavour, plutôt « que la montagne est belle » de  Jean Ferrat, et des « trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous » de Serge Gainsbourg à cause de l’état des routes. Ici, impossible de prendre l’aspi ou de se relâcher dans une descente…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le premier jour et demi est assez difficile (la bruine n’a pas dû aider): il nous faut du temps pour nous habituer à l’ambiance totalement différente de celle que nous connaissions depuis un mois en Turquie. Au premier abord, l’ambiance est beaucoup plus froide: pas de sourire en retour de nos bonjours. Les visages sont plus durs, les Hommes stoïques, moins curieux et avenants avec nous. D’autant plus, qu’il nous faut aussi du temps pour apprendre nos premiers mots en Arménien et engager la conversation…

Et puis finalement, nous allons vite comprendre que cette attitude froide, à première vue, cache en réalité une grande générosité. Il faut juste parvenir à percer cette carapace. Et pour cela, nous sommes bien aidés par quelques shots de vodka mais surtout par la forte amitié qui lie nos 2 pays, symbolisée par Charles Aznavour, Jacques Chirac ou encore Youri Djorkaeff…

Arménien

Il y a des bouts de Russie en Arménie: linguistiquement, une grande majorité d’Arménien sait parler le Russe. Au niveau de l’architecture, on perçoit grandement l’influence slave, d’autant plus au niveau de Erevan. A la campagne, on peut voir traverser dans chaque village un réseau de gaz (mis en place  par les russes) hors sol (dû au séisme). Et pour le parc automobile, ce pays, c’est « Lada land »: on en croise de partout, dans tout les états, de toutes les couleurs… Il y en même sur les fontaines.

Par contre, beaucoup de bâtiments sont en cours de construction ou complétement abandonnés. Ce qui donne parfois l’impression que l’économie s’est arrêtée avec le départ des russes. Entre le décors, les voitures, les faciès et les attitudes, il y a des moments où l’on se croirait dans un film d’espionnage durant la guerre froide.

Après la visite de Erevan, nous avons longé, sous les conseils avisés de l’incroyable « famille camion » (premiers voyageurs français au long cours rencontrés), la côte Est du lac Sevan. Ce grand lac, à moitié gelé, bordé de montagnes nous a offert de belles rencontres et de bons pics-niques avec du poison frais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Parsemés sur le trajet, de magnifiques églises Arméniennes nous rappellent la richesse culturelle d’une des plus ancienne civilisation du monde. Nous avons été bercés plusieurs nuits à l’ombre de ces églises orthodoxes dont la plus connue est sans doute celle de Tatev (église perchée datant du Xe siècle).

Bivouac

 

La suite de la route pour rejoindre l’Iran est un enchainement de cols situés entre 2300 et 2600m avec des fonds de vallées entre 800m et 1200m. Nous avons pu partager ces longues montées avec 2 cyclistes français, ce qui nous a fait oublier nos mal de jambes. Chaque passage de col nous amène vers une vallée avec une végétation différente de la précédente et des montagnes de plus en plus arides.

Alors que nous allions partir trop vite de ce beau pays, l’échec de l’obtention du visa iranien à cause d’un jour férié  (anniversaire de l’imam Ali), nous fait revenir en Arménie et profiter d’une journée de repos dans la belle vallée de Meghri…

La deuxième tentative de visa est la bonne, au revoir l’Arménie et Welcome to Iran.

 

ps: entre les invitations, l’absence d’internet dans les cafés et le débit très réduit, il est très difficile de poster des articles en Iran. Je vais cependant essayer d’être plus assidu. (Merci pour tout vos messages)  🙂

 

6 réactions au sujet de « L’Arménie. »

  1. C'est tellement énorme de voir l'Arménie d'un autre oeil mais qui finalement se rejoint. J'ai quand même envie de dire : enfin l'article sur l'Arménie, Ben :p

    Vous avez l'air d'avoir bouffé encore plus de cols que nous mais les routes en excellent état semblent les mêmes !

    Ca a tellement dû vous faire du bien de croiser des cyclistes français 🙂

    @ Maryse : de rien, c'est avec plaisir que l'on partage ces aventures

    Bonne route

  2. "Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage"…Hello Benoît, nous sommes de retour d'Iran et nous en avons plein les mirettes et plein le coeur de cet accueil fabuleux des Iraniens et tellement contents d'avoir pu partager quelques moments avec vous!

    Comme le montre tes photos, ce serait bien plat si traverser les pays se faisaient sans les rencontres avec les gens qui partagent le peu qu'ils ont.Quelles belles photos vous nous faites partager sur ces moments de bonheur!!

    Les journalistes devraient changer de crédo, montrer cela pluôt que leurs images catastrophes..

    Merci à vous, Ben, Roro, Marina, Clémentine,..et tous ceux qui vous rejoindront qui nous font partager ces beaux échanges!

    Bises et bonne route…

     

  3. Bonjour Ben Superbe ton article et les photos au top ! Celle du lac avec paysages enneigés est tout simplement à tomber … on en veux encore … c'est toujours aussi agréable de suivre vos aventures et rencontres même en décalage.  Bonne route Vero 

  4. Benoit bonjour. Super ton article de l'Arménie. Et si différent de celui des soeurs. Vous avez choisi les cols avec Romain, et c'est juste splendide de voir ces paysages.

    J'espère que tout se passera bien en Iran

    Amicalement à vous deux si vous êtes encore ensemble.

  5. Ça fait plaisir de savoir que tout ce passe bien pour vous et que vous en profitez à fond. C'est toujours une joie de lire vos aventures, ça me fait un peu voyager à chaque lecture. Continuez comme ça vous êtes au top!

  6. les photos sont magnifiques. On en veut plus!

    vous allez revenir tellement fit… heureusement que vous allez retrouver bientôt Marina pour avoir un rythme plus tranquille 🙂

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *