Kirghizistan: de Osh à Bishkek

Kirghizistan: de Osh à Bishkek

On passe la frontière kirghize en apercevant au loin, avec entrain, les sommets enneigés qui s’approchent à chaque coup de pédale. On quitte la chaleur ouzbèke pour retrouver peu à peu la fraîcheur des montagnes.

On troque les mulets contre de splendides chevaux, la monnaie passe du som au sum . La langue change guère, on reste dans la famille des langues turques au détail près que l’alphabet cyrillique est celui du pays. Les visages aux yeux de plus en plus bridés nous font sentir le rapprochement de la Chine. Le Kirghize nous paraît être un mélange du Turc, du Chinois et du Mongol.

Nous sommes retardés par un enchainement de petits imprévus (trois touristas, des rayons cassés, deux porte bagages cassés, une chute, une crevaison, un col enneigé inaccessible..) rapidement oubliés grâce à nos fous rires et aux splendides paysages qui changent à chaque virage.

DSC00816
En selle – version VTT

Pas aidés par les cartes routières mais surtout par un sens de l’orientation un peu douteux, on empreinte un splendide chemin VTT qui nous donne bien envie de lâcher nos sacoches pour quelques heures (Le porte bagage défaillant de Jojo encore plus que nous !). La route nous amène à Arslanbob où corps et bicyclettes fatigués profitent de la tranquillité d’une immense forêt de noyers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Lac au-dessus d’Ogoon Talaa
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Descente d’Arslanbob

Ces péripéties pimentent l’itinéraire et nous amènent à faire une course de stop-camion pour rejoindre Toktogul (Merci à Jojo et Roro pour la bière !)

DSC00915
Stop camion avec 2 fantastiques Kirghizes

Les Kirghizes sont des gens curieux sans être intrusifs, moins avenants et bavards que les Ouzbeks. Un soir, alors qu’on s’installe à côté d’un village, le fermier vient nous voir, nous aide à monter la tente, s’assied à côté de Benoît qui fait la pluche.
En une heure de présence, il dit quelques phrases et laisse place au silence toujours avec le sourire. La sérénité qu’il dégage rend la situation naturelle à nos yeux.

Les Kirghizes prennent le temps de vivre, on aurait bien à apprendre de leur Zen-attitude !

Les enfants ultra joyeux qui nous alpaguent du bord de la route avec leurs « Hello ! Bye bye! » nous donnent toujours la pêche ! Et nous sommes souvent invités à boire du Koumis et parfois de la Vodka. Le Кымыс (Koumis) est la boisson nationale à base de lait de jument fermenté, que certains esquivent et d’autres sirotent à maigres lampées.

Les Kirghizes ont une histoire nomade. Malgré la sédentarisation imposée par les russes à l’époque soviétique, on trouve encore beaucoup de yourtes qui correspondent en quelque sorte à des chalets d’alpages démontables.
Cet habitat éphémère laisse peu de traces dans la nature à l’exception du carré d’herbe à l’entrée de la yourte où on laisse nos chaussures avant de s’installer sur le tapis.

Le Kirghizistan est un émerveillement à chaque petite butte ou grand col à plus de 3000. On admire des gorges, des camaïeus de couleurs et de roches, des montagnes, des plaines vertes et plus arides, des yourtes et des chevaux, des tapis de fleurs…

On passe de la plaine Kirghize au Colorado ! C’est époustouflant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Köbük Canyon

A Kizart on pose les vélos pour deux jours de balade à cheval jusqu’à l’immense lac de montagne Son Kol. Le cheval, le cheval c’est vraiment génial ! On prend peu à peu le pas (pas Le trot !) C’est tout de même pas très reposant pour nos fesses qui apprécient guère cette nouvelle selle !

Nos fidèles destriers à roues tirent un peu la patte mais ils réussissent à nous emmener au galop jusqu’à Bishkek, où on se séparera après une n-ième coinche et un gros pincement au cœur.

рахмат, наши друзья! Merci les amis !

A bientôt pour les prochaines aventures..

11 réactions au sujet de « Kirghizistan: de Osh à Bishkek »

  1. Hello !

    Ca donne une telle impression d'immensité tous ces magnifiques paysages. Impressionnant 🙂

    C'est marrant car en voyant la photo de Marina avec la robe, je me suis dit "wahou on dirait maman !".

    Vous rayonnez tellement c'est magique et ça fait sourire ^^

    Les routes n'ont pas l'air très goudronnées !! 

    Votre article en est même émouvant, au fil de toutes ces rencontres et de cette bonne ambiance palpable et pleine d'amitié entre vous.

    Des bisous

    Clémentine

     

  2. Au vu des pbs mécaniques rencontrés, je veux bien faire office pendant qques temps de mécano …. sous réserves d'avoir le même type de paysages de faire d'aussi belles rencontres et …….de bénéficier du gîte et du couvert.

    Et si il me reste un peu de temps de libre je pourrais m'occuper de vos éventuels pbs de visa mais sans aucune garantie de réussite !!!

    Bises à tout les deux et continuer de nous faire rêver.

  3. Marina,

    We qre travelling through Europe by e-car this summer. Having a wonderful stay with your parents in Roquevaire for a few days – being SOOOOO well taken care of. Took a brief look at your last posting – amazing pictures!! What a journey you are experiencing!

    Have a safe trip and enjoy your journey. Hope to see you next time we come to France 🙂

    bisou-bisou Grethe & Bengt

  4. Bravo les jeunes. Quelle aventure magnifique vous vivez. Continuez à nous donner de vos nouvelles. J'espère que les vélos tiendrons le coup, car vous c'est sur vous avez la pêche. 

    BONNE  CONTINUATION 

    Michel

  5. Trop beau! Ça fait vraiment envie d'y aller. Je suis contente de voir qu'on t'a pas volée, Marina. Kirghiztan est bien connu pour son Bride Kidnapping 🙂 Mais je suis sure que tu aies (subjonctif ou pas? Hmm hmm hmm) été bien protegée. Les montagne et le fraicheur me manquent, c'est clair. Gros gros bisous et chapeau! De la soupe Tel Aviv <3

  6. Merci et encore merci.pour ces beaux partages et splendides photos. Quel plaisir de partager avec vous même si nous sommes loin, cela donne tellement envie d'y être et d'y aller. Superbe récit continuez à profiter bises Véro 

  7. Coucou la bande des quatre!

    Nous avons également passé hier la frontière franco-suisse dans le Valais, quitter les montagnes enneigées et trouver la chaleur caniculaire du sud de la France en ce début du mois d'Août  mais nous ne faisons pas le poids avec ces splendides montagnes kirghizes que vous nous dévoilez au gré de votre article.

    Au risque de me répéter, vos photos sont magnifiques. J'ai un petit faible pour la photo de Mina devant le camion kirghize avec ta magnifique robe. Je veux la même, je veux la même!!!! Les deux messieurs sont tellement  fiers de donner le bras à Marina. C'est rigolo.

    Il y a une autre photo que j'aime beaucoup, c'est celle de la vallée du Kökömeren. Je vous laisse deviner pourquoi? Un indice: j'aime beaucoup les tortues et les tigres.

    Joce, je pense que tu peux écrire un Gaston la gaffe au Kirghistan tourista,lait de cheval et porte bagage défoncé.

    Le tundunk a de superbes couleurs.

    Je vous souhaite à tous une bonne continuation sur vos diverses routes .

    Vous êtes tous resplendissants, bises à tous.

    Florence

     

     

     

     

  8. Magnifique ! C'est toujours un plaisir de vous lire et de continuer à voyager avec vous, vous êtes rayonnant et ça fait plaisir à voir 🙂 Jojo, j'espère que le retour par chez nous n'est pas trop rude 😉

    Bisous et bonne route !

  9. Des photos époustouflantes.  Quelle chance vous avez !!! Nos amis de Suisse Sofia et Ludovic vous envient de faire un tel tour !!! Et je vois que vous en profitez à fond !!! Quel Bonheur pour nous!

    Bises à tous !!!!

    Guy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *